Eric Desnoes

Participant

Eric Desnoes

Formation Universitaire

Génie Bio-Chimique

Programme

Les Déchets Biomasse Comme Ressource Renouvelable

Titulaire d’une maîtrise en génie biochimique et en biologie de l’Université de Nantes en France, Eric a déménagé au Québec en 2017 pour poursuivre son doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son parcours entrepreneurial a commencé quand il a rencontré son partenaire d’affaires actuel Pierre-Olivier Lemire qui partage le même intérêt pour la valorisation des biodéchets. Ensemble, ils se sont lancés dans une entreprise commerciale pour explorer une technologie qui a le pouvoir de créer un grand changement au domaine de l’industrie agricole. QcES a contribué à son parcours d’entrepreneur.

La Solution

Algomega, l’entreprise qu’ils ont fondée, est bâtie sur le principe du traitement des résidus agricoles et des déchets organiques urbains pour les transformer en matière valorisable. Par exemple, les déchets générés par la culture du maïs ont le potentiel d’être convertis en éthanol utilisé en carburant énergétique. Une autre source de transformation innovante est l’Oméga 3. Ce complément alimentaire traditionnellement extrait de la pisciculture, peut désormais être obtenu grâce à la technologie innovante d’Algomega. Cela atténue la pression sur la pisciculture et diminue ses effets nuisibles sur l’écosystème.

Le Parcours

Eric s’est joint au QcES lors de la cohorte Hiver 2021. Il a toujours eu une envie d’entrepreneuriat, mais il était difficile de l’encadrer en dehors du milieu académique. “En tant que chercheur, le chemin est généralement toujours prédéfini.” Grâce au QcES et aux connaissances qu’il a acquises, il a pu mieux structurer ses idées et évoluer son entreprise. Le programme lui a également donné l’occasion de rencontrer des leaders de l’écosystème et de réseauter avec des participants avec des intérêts similaires. L’un des points qu’il a soulignés comme une grande valeur ajoutée à son expérience est d’avoir l’opportunité de présenter son idée d’entreprise à des professionnels du monde des start-ups à Québec. Leurs commentaires constructifs lui ont permis de faire pivoter sa stratégie et de renforcer ses compétences en communication.

Son conseil aux chercheurs en STIM: “C’est très satisfaisant de voir vos recherches se concrétiser. L’entrepreneuriat peut être une option pour vous aussi.”